Le château des Carrières

 

"L'héritage" de la Révolution

 

Le 22 août 1807, Jean Pons VIDIL achète à la succession Custine deux forêts, dont l'une de 156 ha, appelée "la Forêt de la Carrière". Un demi-siècle plus tard, un Parisien du nom de Léopold HALPHEN acquiert ce domaine et fait construire, entre 1860 et 1863, un château dans une clairière de la forêt de Niderviller. C'est le "château des carrières"!... Sa fille unique épouse le propriétaire de la ferme d'Oberviller.

 

Un drame

 

En 1888, le Baron Von STIETENCRON, capitaine de la garde prussienne, achète l'ensemble du domaine. Personnage ombrageux, il tue, le 12 juillet 1901, un ouvrier italien qui avait traversé sa propriété, pour aller travailler à la conduite d'eau en construction... Il est acquitté par le conseil de guerre comme ayant agi en cas de légitime défense. Le tribunal civil de Saverne le condamne toutefois à verser une rente à la famille de la victime, mais la Cour d'appel de Colmar annule ce jugement. Selon que vous êtes riche ou pauvre...

 

"Die Liebe höret nimmer auf"

 

Se sentant menacé, notre baron doit se résoudre, en 1910, à vendre sa propriété au Docteur Adolf SCHMIDT, administrateur de la firme KRUPP. Ce philanthrope est enterré dans la forêt de Niderviller. Sa pierre tombale porte l'inscription suivante : "Die Liebe höret nimmer auf" (l'amour ne connaît pas de fin). Le Docteur Schmidt ne pensait peut-être pas si bien dire! L'avenir montrera qu'il ne s'était pas trompé... Lui-même avait créé un sanatorium dans ce château. En 1928, la congrégation des Pères de Saint Camille de Lellis rachète ce dernier pour en faire un centre de désintoxication alcoolique.

 

Après la dernière guerre

 

Incendié lors de l'offensive américaine de 1944, le château est reconstruit. Et le 24 mars 1949, Mgr Heintz, évêque de Metz, et le révérend Père Mansfeld, supérieur de la congrégation des Camilliens à Rome, inaugurent un aérium pour enfants de santé déficiente, appelé "Centre Infantile Saint-Camille"... Le 1er mars 1982, le Centre de Réadaptation Spécialisé Saint-Luc d'Abreschviller rachète le château et ses 27 ha de parc et de forêts, pour en faire une maison de rééducation et de convalescence cardio-vasculaire.